Vive les plaines

Petite fleur, danse au son du moulin Prairie ensoleillée, longue marche avec un poulain Je maintiens le regard vers la neige éternelle Une ballade lointaine sans colonel Met un frein à la vitesse folle des villes Ici, je prépare ma tasse de camomille Une fois à la plaine l’horizon plat Ce soir dans la cabane j’encre des aplats Reposant au dîner je bois la soupe Pour rentrer en ville, le train faut pas j’le loupe Publicités

A l’amour du millénaire

Après les femmes, les hommes vaillants Désir de tendresse, fièvre d’amour tentant Talon aiguille, d’une beauté pour la vie Ils s’aimeront à cause des envies Timidement ou vulgairement sans tentations Debout dès l’aube sous forme d’affection Des câlins où se mélange les mains Le suçon au cou commet l’amour du matin A la mélancolie, se reprochent des désastres Par la fenêtre ouverte observe les astres Scène quotidienne de théâtre Pendant l’accouplement dur comme le plâtre

Poésie de merde

Poésie de merde. Ta mère quand je l’encule, elle a la diarhée Cette pute a chiée jusqu’au plafond Du caca partout dans son salon On a sa merde jusqu’au menton C’est vrai son ventre dégonfle comme un ballon Remercie moi son médecin qui éjacule sur ses nichons De bonnes mesures pour contrer sa constipation

Andy cape down

Mon nom à moi c’est Benny Bite Au goût blueberry, sur ma bite Je suis Jerry sans Tom, chez mémé j’habite Je veux Mary sans aucun prix Bien que sa teucha soit hairy Ca m’irrite, pue le poisson non frit Sa danse du ventre sur du Dub Beat Fume son tarpé, et dégaze au frotti frotti Elle s’obésifie à coups de glace Ben & Jerry Passe ses journées sur l’Atari J’ai le sens de l’humour gris, ouais t’en ris Ce genre de meuf que sélectivement, je trie Rpz Andy Cape Crew!